Facebook
Candide
Candide

Rencontre Gaëlle Josse

En partenariat avec notre amie @lesmotsdanouk nous nous retrouverons à 19h30 au 6 place Georges Brugmann pour une rencontre/discussion avec l’autrice. (🚨 Attention places limitées et inscription obligatoire par mail librairiecandidefb@gmail.com ou par message privé sur notre compte Instagram )

Candide

Signature Gaëlle Josse – La Nuit des pères

Nous avons l’immense joie de recevoir Gaëlle en signature à la librairie le vendredi 28 octobre de 18 à 19h,

à l’occasion de la sortie de son nouveau livre La Nuit des pères, publié aux éditions Notabilia.

 

« Tu ne seras jamais aimée de personne. Tu m’as dit ça, un jour, mon père. Tu vas rater ta vie. Tu m’as dit ça, aussi.

De toutes mes forces, j’ai voulu faire mentir ta malédiction. »

Appelée par son frère Olivier, Isabelle rejoint le village des Alpes où ils sont nés. La santé de leur père, ancien guide de montagne, décline, il entre dans les brumes de l’oubli.

Après de longues années d’absence, elle appréhende ce retour. C’est l’ultime possibilité, peut-être, de comprendre qui était ce père si destructeur, si difficile à aimer.

Entre eux trois, pendant quelques jours, l’histoire familiale va se nouer et se dénouer.

Sur eux, comme le vol des aigles au-dessus des sommets que ce père aimait par-dessus tout, plane l’ombre de la grande Histoire, du poison qu’elle infuse dans le sang par-delà les générations murées dans le silence.

Les voix de cette famille meurtrie se succèdent pour dire l’ambivalence des sentiments filiaux et les violences invisibles, ces déchirures qui poursuivent un homme jusqu’à son crépuscule.

Avec ce texte à vif, Gaëlle Josse nous livre un roman d’une rare intensité, qui interroge nos choix, nos fragilités, et le cours de nos vies.

Notes du site de l’éditeur

Candide

Signature Laura Simonati – Mariedl: une histoire gigantesque

Mariedl grandit, grandit encore. Elle dépasse largement tout les habitants du village ! Alors pour aider financièrement ses parents, elle suit le directeur du cirque. La voilà partie pour une tournée qui va s’avérer très désagréable. Mais c’est sans compter sur sa malice et celle de ses nouveaux amis.
Cet album, à lire ou à se faire lire, est porté par de magnifiques illustrations.
Nous sommes ravis d’accueillir Laura Simonati, autrice de l’album jeunesse Mariedl: une histoire gigantesque, en dédicace vendredi 21 octobre à la librairie.
Bienvenue à tous!
Candide

Club de lecture – La Vengeance m’appartient de Marie Ndiaye

📢 Pour des raisons d’organisation, nous demandons aux participant·e·s de s’inscrire ici : https://forms.gle/jrdnRhqTRn77nb9z7
——–
En octobre, le Club Candide se retrouve pour discuter de La Vengeance m’appartient, roman de l’écrivaine primée Marie Ndiaye.
Présentation de l’éditeur :
« « L’homme qui, le 5 janvier 2019, entra timidement, presque craintivement dans son cabinet, Me Susane sut aussitôt qu’elle l’avait déjà rencontré, longtemps auparavant et en un lieu dont le souvenir lui revint si précisément, si brutalement qu’elle eut l’impression d’un coup violent porté à son front. »
Me Susane est une modeste avocate installée à Bordeaux. Jamais elle n’aurait imaginé plaider aux assises. Pourtant un matin, Gilles Principaux lui demande de défendre sa femme, dont le crime atroce est devenu un fait divers choquant. Mais qui est cet homme, en qui elle croit reconnaître le jeune garçon qui a chamboulé sa vie, il y a trente-deux années de cela ? ».
Candide

Signature d’Olivia de Lamberterie

Anna, la narratrice de ce roman aux allures de Mrs Dalloway contemporain, est éditrice sous les ordres d’une dictatrice, et se débrouille comme elle peut avec la vie, c’est-à-dire plutôt mal. Elle résiste. Elle endigue. Elle encaisse. Elle se souvient, aussi.
Coincée entre une mère féministe mais atteinte d’une forme de joyeuse démence, trois filles à l’adolescence woke et un mari au sourire fuyant, entourée d’un cordon sanitaire d’amies,
Anna pourrait crier, comme on joue, comme on pleure, « Arrêtez tout ! », mais ça ne marche qu’au cinéma.
Comment font les gens ? Pour tout faire ? Pour ne pas être entamés par le malheur ambiant ?
Pour mener leur vie avec tant de certitudes ? Il y a du Virginia Woolf déjanté dans ce roman de la charge mentale, mais aussi du Françoise Sagan : chaque phrase vise juste, replie le
présent déceptif sur le passé enchanté.
Dans un mélange inimitable de drôlerie décalée, d’observation d’un quotidien détraqué et d’émotion à fleur de peau, Olivia de Lamberterie a écrit un roman parfaitement juste sur notre société dans lequel chacun se retrouvera.
Nous avons le plaisir de recevoir Olivia de Lamberterie à la librairie pour la signature de son roman,  »Comment font les gens » aux éditions Stock.